Une paix durable est instaurée et permet à Lima de devenir le centre économique et social des pays Andins. Toutefois, l’exploitation par les colonisateurs des Amérindiens conduit ces derniers à la révolte en 1780, sous la conduite de l’empereur autoproclamé Tupac Amaru II. Après une défaite rapide, la plupart des chefs de la rébellion sont exécutés.